Côte d’Ivoire : la seule victoire doit être celle du respect des droits

Publié le par LDH49

Communiqué LDH
L’arrestation de Laurent Gbagbo marque sans aucun doute un tournant dans une situation chaotique qui s’est dramatiquement aggravée depuis cinq mois.

La LDH, en Côte d’Ivoire comme partout ailleurs, considère que la garantie des droits fondamentaux et le respect de la démocratie sont les seules garanties réelles d’un avenir humain pour les personnes comme pour les peuples.

Il est à cet égard essentiel qu’au moment où un nouveau pouvoir, issu du suffrage universel puis imposé par la force, va se mettre en place à Abidjan, aucune violation massive des droits, aucun crime de guerre d’où qu’il vienne, ne reste impuni. Aucune réconciliation, aucun retour à la paix civile n’est possible sans qu’un processus d’établissement des faits, de recherche des responsabilités et de jugement des coupables soit rapidement enclenché dans des conditions d’impartialité incontestables.

Cette rupture avec le passé des uns et des autres ne sera pas chose facile, compte tenu des convoitises, des pressions extérieures et des tentations de règlements de compte. Mais c’est dans cette seule voie que la Ligue des droits de l’Homme entend affirmer sa solidarité avec le peuple ivoirien, en se plaçant dans un seul camp : celui du droit et de la justice.

Paris, le 11 avril 2011.