Communiqué de presse - LDH - 25 février 2009

Publié le par LDH49

Membre de la « Coordination Migrants 49 », la L.D.H. a cosigné un courrier à Monsieur le Préfet de Maine et Loire pour rappeler « le manque criant d’hébergement dans le département, tant pour les sans domicile fixe que pour les demandeurs d’asile », et pour demander une rencontre afin de rechercher des « solutions dignes et pérennes ».

Dans le même esprit, la LDH a interpellé Monsieur le maire d'Angers au sujet de la situation particulière de la rue Lionnaise.


La L.D.H. de Maine et Loire n’opère pas de confusion, ni d’amalgame entre la problématique concernant l’hébergement des demandeurs d’asile et celle relative aux sans domicile fixe mais elle revendique  pour les uns et les autres les mêmes droits à la dignité
Si nous pouvons comprendre les raisons (sécurité, responsabilité…) qui  ont conduit la mairie à engager une procédure judiciaire, nous ne pouvons pas accepter les conséquences dramatiques qu’aurait, pour les demandeurs d’asile, une expulsion sans autre solution que la rue.

Nous demandons qu'aucune mesure d’expulsion n'ait lieu avant que ne soit réglé l’hébergement des personnes et, prioritairement, celui des demandeurs d’asile.