Deux événements à Angers autour de Didier Lestrade, co-fondateur d'Act Up Paris.

Publié le par LDH49

Deux événements à Angers autour de Didier Lestrade, co-fondateur d'Act Up Paris.Deux événements à Angers autour de Didier Lestrade, co-fondateur d'Act Up Paris.

Qui est Didier Lestrade ?

Activiste homosexuel, Didier Lestrade, s'est engagé dans la lutte contre le sida en co-fondant l'association Act Up Paris, en 1989, sur le modèle de son aînée (Aids Coalition To Unleash Power), fondée en 1987 à New York par Larry Kramer.

Didier Lestrade est à la fois séropositif, spécialiste de la musique électronique, particulièrement de la house, écrivain ; Act Up une histoire, Kinsey 6 : Journal des années 80 Paris,  The End,  Cheikh Journal de campagne, Chroniques du dance-floor,  Sida 2.0 (avec Gilles Pialloux), Pourquoi les gays sont passés à droite. Il est aussi journaliste ; Gaie Presse (78-79), Rolling Stone, Libération, le Journal du Sida, LOM magazine, Slate, son blog, où il se met à nu. Précurseur, il lance Magazine (80), cofonde Têtu (95) et le site d'infos minorites.org (2009).

Sa profonde conviction a été dès le départ « qu'il n'y aura pas de réelle amélioration en termes de prise en charge des malades et d'accès aux traitements tant que nous n'aurons pas édifié un réel contre-pouvoir. »

120 Battements par minute est le film d'une histoire d'Act Up par Robin Campillo, mais pas l'histoire de « l'association issue de la communauté homosexuelle, veillant à défendre toutes les populations touchées par le sida. » C'est une vision condensée signée avec son co-scénariste, Philippe Mangeot, lui-même ancien président d'Act Up. Le personnage de Thibault est en partie inspiré de Didier Lestrade lui-même.

On ne ressort pas indemne de sa projection. Pour certain·es actupien·nes 120 BPM n'est résolument pas leur histoire au point d'éprouver une overdose médiatique. Preuve que cette histoire de l'urgence sanitaire et vitale liée au VIH n'est peut-être pas encore résolue par celleux-mêmes qui en furent les acteur·trices. Le sera-t-elle un jour ? Pour d'autres, ce film est une ambivalence, un paradoxe, voire un rachat tardif d'une certaine presse qui l'encense aujourd'hui. 120 BPM est au contraire ressenti par les plus jeunes LGBTI* comme une claque parce qu'il donne à voir des actions et engagements vitaux pour leurs auteur·es, des instants de leur vie, entre colère, follitude et danse irrépressible des corps, en pleine épidémie meurtrière de sida.

En montrant à voir le passé (30 ans), qu'il faut sans cesse réexpliquer, sous peine d'oubli, 120 BPM interroge sur l'aujourd'hui ; la nature de l'activisme contre le VIH, les hépatites et IST, contre de nouvelles pathologies aussi. L'engagement pour la visibilité, les combats pour des droits à conquérir et les méthodes à utiliser. Les archives LGBTI* de cette mémoire ne sont toujours pas politiquement organisées. Un sujet qui tient à cœur à Didier Lestrade, au point qu'il vient d'en faire son testament politique, avec dans son viseur Bertrand Delanoë et Anne Hidalgo. Cendres à prévoir si rien ne se faisait..

Stéphane Corbin
*LGBTI : lesbiennes, gays, bi, trans et intersexes.


Projection-rencontre de 120 Battements par minute
avec Didier Lestrade, co-fondateur d'Act Up Paris,
vendredi 29 septembre 2017,
19h45, cinémas Les 400 Coups, 12, rue Claveau, 49100 Angers.
Tarifs habituels.



 



ACT UP, UNE HISTOIRE
un livre de mémoires écrit par Didier Lestrade.


Préface de Larry Kramer, fondateur d'Act Up New York.
Première parution en 2000. A l'occasion de la sortie de 120 Battements par minute, Denoël a réédité son premier livre Act Up, une histoire (années 89 à 99), enrichi d'une nouvelle préface de l'auteur. 

En 1989, Didier Lestrade, entouré de Pascal Loubet et de Luc Coulavin, crée Act Up Paris, sur le modèle de son aînée new-yorkaise. Il raconte ici les dix premières années durant lesquelles l'association de lutte contre le sida va construire et porter un discours politique à travers des campagnes de communication extrêmes, parfois violentes, toujours efficaces. Il explique comment elle a réussi à rendre visibles les séropositifs et la communauté gay, tout en s'impliquant fortement dans l'élaboration des traitements. 

Contrairement à d'autres ouvrages sur le sujet, l'auteur délaisse le côté théorique et réhumanise le récit du combat mené contre la mort et la maladie en racontant ses sentiments, ses espoirs, ses doutes et ceux des militants qui l'entourent.

À l'occasion de la sortie du film 120 battements par minute, de Robin Campillo, Grand Prix du Festival de Cannes, ce texte est d'une actualité toujours aussi brûlante, dont l'émotion et l'intelligence prennent à la gorge au fil des pages, à l'heure où beaucoup de jeunes pensent les années sida derrière eux.


ACT UP, UNE HISTOIRE
528 pages, 140 x 225 mm
Editions Denoël
ISBN : 9782207139882 / Gencode : 9782207139882
Code distributeur : B26833
Collection Impacts
Parution : 17-08-2017


Liens vers les événements Facebook :

 17:00  librairie Contact, signature de son livre Act Up, une histoire, réédité par Denoël en août dernier avec une nouvelle préface,
https://www.facebook.com/events/1612639275421083/?ti=icl

>  19:45  Les 400 Coups, rencontre avec le public à l'issue de la projection de 120 Battements par minute de Robin Campillo, Grand Prix à Cannes.
https://www.facebook.com/events/488641731505950/?ti=icl 


Bio Didier Lestrade / 120 Battements par minute / Act Up, une histoire, infos ci-dessous. 
Visuels https://we.tl/DWdNRpBYsE.


 

Publié dans Droits sociaux, Santé, Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :