Le pique-nique du Mouvement de la Paix à Chalonnes

Publié le par LDH49

Comme nous l’annoncions le 31 juillet, le Mouvement de la Paix 49 a organisé un pique-nique au Lénin’café à Chalonnes ce dimanche 6 août à l’occasion du 72ème anniversaire de la bombe Hiroshima.

Ouest-France du 8 août en rend compte

Militer en faveur de la paix,
c’est du concret

Chalonnes-sur-Loire — Les adhérents de l’antenne départementale du Mouvement pour la paix se sont retrouvés dimanche. Dès septembre, ils proposeront marche, expo, spectacle…

Les 6 et 9 août 1945, les villes japonaises d’Hiroshima et Nagasaki subissaient des bombardements atomiques américains lors de la Deuxième Guerre mondiale. Dimanche, l’antenne départementale du Mouvement pour la paix organisait son pique-nique annuel au Lénincafé pour commémorer ces événements. « Rendre l’arme nucléaire illégale est possible ! insiste Annick Martin, vice-présidente Mouvement pour la paix 49. Le 7 juillet, l’ONU, l’Organisation des Nations unies, a voté un traité d’interdiction de cette arme. 122 pays ont voté pour. La France a fait la chaise vide. Elle argumente son absence par le besoin de l’arme atomique pour sa sécurité mais le dénie aux autres pour leur sécurité ! Cette position intolérable ne prend pas en compte la dangerosité pour la vie, pour la planète entière. C’est une dépense monstrueuse (le budget passe de 3,5 à 6 milliards en 2020) pendant que l’austérité est appliquée dans les différents budgets de l’État. »

Sculptures sur l’exil

Il y a quelques semaines est apparu le Livre blanc pour la paix. Ce manifeste de plus de 200 cent pages a été imaginé et rédigé pendant plus d’un an par une trentaine d’organisations. Elles reprennent les valeurs de développement durable pour une culture de paix. « Il contient des apports internationaux, de la jeunesse, de politiques, de religieux, cela dans huit domaines précis avec dix-sept objectifs, éclaire Annick Martin. Nous sommes partis de la charte des Nations unies. Des points de vue économiques, sociaux et humanitaires sont rassemblés autour d’un fil rouge : la paix. On parle toujours de la guerre, rarement de la paix et de la non-violence. » Le Mouvement pour la paix se bat sur tous les fronts. Les adhérents s’efforcent de réaliser une action chaque mois : rédiger et faire circuler des pétitions, organiser des conférences-débats avec films à l’appui, des marches. En septembre, une malle de livres et de jeux sur le thème de la paix, appelée la Malle des colombes, sera diffusée sur simple demande auprès des écoles et centres de loisirs, à destination des enfants de la maternelle à la fin du primaire. La prochaine rencontre du Mouvement pour la paix se tiendra jeudi 21 septembre à 18 h, place de la Paix, à Angers, et samedi 23 septembre pour une marche prévue à 15 h depuis la place Lorraine. Le soir, un spectacle de la compagnie des Désarticulés sera donné gratuitement à la maison de quartier Quart’Ney, toujours à Angers. Parallèlement, l’association invite à une exposition, Sur la route, au Quart’Ney, du 18 au 22 septembre. Ce sont des sculptures sur l’exil, réalisées par Cécile de la Monneraye.

Mouvement pour la paix,
22, rue du Maine, à Angers. Tél. 09 50 72 42 20 ;
courriel : mouvementdelapaixangers@sfr.fr

 

Publié dans Paix