Henri Leclerc, avocat : "il faut intervenir auprès des migrants, nous avons une obligation de fraternité"

Publié le par LDH49

Henri Leclerc, grand avocat pénaliste, pose en 2014 © AFP / JOEL SAGET

Henri Leclerc, grand avocat pénaliste, pose en 2014 © AFP / JOEL SAGET

Nicolas Demorand recevait Henri Leclerc à l'occasion de la publication de ses mémoires, "La parole et l'action", qui reviennent sur ses 60 ans de carrière.

jeudi 24 août 2017

par Nicolas Demorand

https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20/l-invite-de-8h20-24-aout-2017

 

 

Henri Leclerc a défendu de nombreux clients célèbres comme Richard Roman, Lucien Léger, Michel Vaujour, Roger Knobelspiess, Florence Rey, le docteur Archambeau, Véronique Courjault, Dominique de Villepin, Dominique Strauss-Kahn (dans l'affaire qui l'opposait à Tristane Banon puis dans l'affaire du Carlton de Lille). Henri Leclerc était partie civile dans l'affaire Omar Raddad (défendant la famille de Ghislaine Marchal).

Maître Henri Leclerc a dénoncé les conditions de détention dans les prisons de haute sécurité. Il est également Président d'honneur de la Ligue des droits de l'homme.

Henri leclerc s'est prononcé très vite contre la prolongation de l'état d'urgence après les attentats. Aujourd'hui, certaines dispositions de cet état d'urgence doivent être inscrites dans la loi, ce que l'avocat dénonce.

Dans ses mémoires, "La parole et l'action", le défenseur des droits humains revient sur sa carrière et sur le rôle de l'avocat dans la société.