Délit de solidarité : retour sur le procès politique de Cédric Herrou

Publié le par LDH49

La version du ministre de l’intérieur quelques jours avant le jugement de Cédric Herrou

Dans un courrier rendu public ce vendredi le 11 août, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb critique les associations d’aide aux migrants de la vallée de la Roya ( Alpes-Maritimes), à la frontière franco-italienne, qu’il accuse d'« occuper l’espace médiatique ».

« La structure de pré-accueil des demandeurs d’asile de Nice gérée par "Forum Réfugiés" a dû faire face ces dernières semaines à un afflux exceptionnel de migrants, guidés par différents collectifs de la vallée de la Roya animés par la volonté d’occuper l’espace public et médiatique », écrit le ministre, dans une lettre en date du 28 juillet au député LR Eric Ciotti, dévoilée par Nice-Matin.

La réalité

200 demandes refusées

« Nous sommes certainement le département de France où le décalage entre le discours présidentiel généreux d’Emmanuel Macron et le traitement sur le terrain par les services de l’Etat est le plus grand », dit le responsable socialiste et macroniste Patrick Allemand qui a écrit au chef de l’Etat.

Roya Citoyenne avait marqué un point en faisant condamner fin mars le préfet pour violation du droit d’asile après le renvoi expéditif d’une famille érythréenne. Malgré des points de vue opposés, associations et élus réclament tous la venue du ministre sur place, dénonçant l'« impuissance » de l’Etat (Eric Ciotti) ou sa « défaillance » (Roya Citoyenne). Le 24 juillet, Forum Réfugiés avait refusé d’enregistrer 200 demandeurs, la plupart soudanais. Cédric Herrou, qui comptait les accompagner à Marseille, avait été interpellé en gare de Cannes.

L’analyse sur le procès politique d’Herrou

« En condamnant Cédric Herrou, la Cour d’appel d’Aix-en-Provence montre qu’elle a parfaitement intégré la volonté politique du gouvernement d’interdire l’aide aux réfugiés en faisant de la solidarité un instrument de la répression.

Alors que, dans le même temps, le préfet de région interdit, impunément, aux réfugiés de déposer leurs demandes d’asile, un homme, soucieux du sort de personnes dans le plus grand dénuement, est poursuivi et condamné.

La LDH dénonce cette situation et assure Cédric Herrou de sa totale solidarité. »

Communiqué de la LDH - Paris, le 8 Août 2017

Dans un article sur le blog de Médiapart, Eric Fassin, fait l’analyse de ce procès politique. A lire ici :

Le procès politique de la solidarité Cédric Herrou et la vallée de la Roya

Publié dans Solidarité