Vidéo : Pierre Mannoni risque la prison pour avoir aidé trois jeunes migrantes

Publié le par LDH49

Trois mois de prison avec sursis ont été requis par l’avocat général de la cour d’appel d’Aix-en-Provence contre Pierre-Alain Mannoni, un enseignant-chercheur poursuivi pour avoir aidé et transporté trois jeunes migrantes près de la frontière franco-italienne et relaxé en première instance.

Devant la cour d’appel, entouré d’une cinquantaine de militants, l’enseignant a de nouveau raconté sa rencontre avec ces trois jeunes Erythréennes, «des femmes apeurées, qui avaient froid, qui étaient blessées». Deux jours plus tôt, M.Mannoni avait déjà transporté des migrants clandestins, 4 Soudanais qu’il avait trouvé «perdus et en bermuda», dans la montagne au mois d’octobre. L’un d’eux, a témoigné à la barre lundi - une première pour un clandestin, selon les soutiens présents - sa gratitude envers le chercheur en écologie marine : «nous sommes entrés en France, nous avions faim et soif, nous avons trouvé ce monsieur avec sa fille». M. Mannoni s’était arrêté au bord de la route, et avait pris en charge les quatre hommes, qu’il avait amenés chez lui, à Nice, où il leur avait offert le gîte et le couvert avant de les conduire à la gare le lendemain, payant ensuite à chacun un billet de train pour Paris.

Le jugement a été mis en délibéré au 11 septembre.

 

Publié dans Citoyenneté