Verdict du procès des porteurs des 495 000 signatures à Moscou dénonçant les crimes homophobes en Tchétchénie

Publié le par LDH49

Dans notre article du 13 mai dernier ( Moscou : des militants dénonçant le sort des homosexuels en Tchétchénie arrêtés puis relâchés ), nous avons alerté nos lecteurs à la fois sur cette arrestation et la pétition sur Change.org qui prenait de l’ampleur.
Celle-ci est encore accessible ici.
Vous trouverez ci-joint un message déposé sur Change.org par l’un des auteurs.

31 mai 2017 — Bonjour à tous,

Lundi, notre procès a eu lieu à Moscou. Comme vous le savez, nous avons été détenus le 11 mai pour avoir tenté de remettre toutes vos signatures au bureau du Procureur général pour demander une enquête sur la persécution des homosexuels en Tchétchénie.

En guise de verdict, deux d'entre nous ont reçu une amende de 10 000 roubles (176 $), les audiences pour les deux autres personnes ont été reportées au 21 juin. La Cour a convoqué les policiers qui nous ont détenus en tant que témoins.

Nous ferons appel de ces verdicts très bientôt.

Les autorités tchétchènes, quant à elles, continuent de se comporter avec arrogance et de manière insultante, malgré la panique qui a augmenté en raison de l'enquête. Outre le fait qu'ils essayent toujours de convaincre tout le monde qu'il n'y a pas de gays en Tchétchénie, le président du parlement tchétchène, Magomed Daudov, connu sous le nom de «Lord», a attaqué les défenseurs des droits de l'homme, les journalistes et les représentants de la communauté LGBT avec des commentaires insultants. En particulier, il a appelé l'homosexualité «un signe de la dégénérescence de toute nation», et sur les accusations d'être présent pendant la torture, il a répondu: «Je suis prêt pour toute procédure d'enquête avec vous en tant que citoyen russe. Mais, en tant que Tchétchène, je vous méprise tout simplement! "

Malgré tout, une bonne nouvelle, une première victoire a été célébrée le même jour que notre condamnation : après que plus de 120 000 personnes aient signé la pétition de Jacky Majda demandant à Emmanuel Macron de dénoncer ces crimes auprès de Vladimir Poutine en visite à Versailles sur Change.org, le président français a déclaré qu'il avait convenu avec Vladimir Poutine de surveiller la situation des personnes LGBT en Tchétchénie et que le président russe lui avait promis de prendre des mesures visant à enquêter sur les actions des autorités tchétchènes.

Ne laissez pas ces promesses rester des mots vides de sens. Aidez-nous à diffuser cette pétition, de sorte que la Russie n'oubliera pas que le monde regarde attentivement. Lien vers la pétition toujours active.

Je vous remercie,

Nikita