Le saisissant ''examen de conscience'' d’un historien face au génocide des Tutsis

Publié le par LDH49

Le 7 avril 1994, les 100 jours du génocide au Rwanda commençaient à Kigali, au lendemain de la mort du président Habyarimana. Près d’un million de personnes trouvent la mort dans les massacres systématiques des Tutsi et de tous ceux qui s’opposent au génocide, pourchassés, tués méthodiquement dans d’atroces souffrances. Les milliers de rescapés témoigneront plus tard de la logique de mort implacable mise en œuvre par les tenants du « pouvoir Hutu ».

Patrick Beaudouin, alors président de la FIDH, intervenait un mois plus tôt, en pleurs, à la télévision pour dénoncer le génocide en préparation. Le gouvernement français, comme tous les autres gouvernements, savait donc ce qui se préparait.

Un livre vient de paraître « Une initiation » publié aux éditions du Seuil dont l’auteur Stéphane AUDOUIN-ROUZEAU est interviewé dans un article de Médiapart publié le 16 mai 2017 par Joseph Confavreux. Il y parle de l'inconscience collective. Pourtant à l'époque les militants des Droits de l'Homme, conscients de ce qui se préparait, ont très fortement interpelé la communauté internationale... sans succès!

Cet entretien et ce livre tentent de donner des explications. Il y parle, entre autres, de racisme inconscient qui conduit au déni.

 

La vidéo de l'entretien

Publié dans Histoire