Externalisation des frontières européennes en Afrique : de la coopération au chantage

Publié le par LDH49

Lors de son intervention à la soixantième session ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples qui a eu lieu à Niamey du 8 au 22 mai 2017, la FIDH a dénoncé la politique de coopération dans la lutte contre les migrations, menée par les pays membre de l’UE avec un certain nombre d’Etats africains, qui vise à empêcher les arrivées de migrant-e-s sur le territoire européen. Le choix de ces États de céder à ce chantage européen et d’accepter de surveiller la circulation des citoyennes et citoyens africain-e-s en jouant le rôle de « gendarmes de l’Europe » a des conséquences dramatiques en matière de violations des droits humains.