Une fête pour rire de la peur à Saint Nazaire

Publié le par LDH49

Une initiative heureuse de la LDH de St Nazaire ce week-end : avec l’appui d’autres associations, elle a organisé ce weekend une fête de la peur. Nathalie Cyron explique : « On voit bien que la peur représente un commerce florissant, d’autant plus à l’approche des élections »

Le travail en commun d’associations qui ont toutes « une grande préoccupation pour l’éducation populaire » a accouché d’un programme « éclectique, ouvert et gratuit »

Voir ci-dessous l’article d’Ouest-France (Edition St Nazaire) annonçant l’événement samedi dernier, ainsi que celui qui le relate ce lundi et la vidéo du jour :

Le point de départ de cette « fête de la peur » : la volonté de la Ligue des droits de l’homme de dialoguer avec les citoyens sur le thème de la peur de l’autre, d’imaginer un nouveau genre de mobilisation, de changer « des manifestations traditionnelles afin de sortir de l’entre soi ».

De 10 h à 12 h, sur la place du marché

La matinée se déroulera exclusivement sur la place du marché. L’association d’arts de la scène Astrolabe proposera deux animations. La première consistera en une lecture du texte « La France a peur », phrase de lancement du journal de Roger Gicquel en 1976. Pour le côté symbolique, le public pourra lire le texte dans un cadre de télé en carton. La seconde sera le lancement d’une rumeur pour comprendre comment une information peut être déformée en passant d’une oreille à l’autre. De son côté, l’association Les Pieds dans le Paf proposera un décryptage d’émissions télé pour dénoncer la désinformation. Les A’typiques, la Fraternité et la Ligue des Droits de l’Homme feront chanter le public pendant que la Céméa laissera des porteurs de paroles s’exprimer avec le public.

À 14 h, au skatepark

L’association On fait le mur laissera chacun s’exprimer à travers le graff sur des toiles de cellophane étendues.

À 14 h, à la Galerie des Franciscains

Le Comité Solidarité Palestine organisera une conférence et tentera de répondre à une question : « Comment les Palestiniens mettent en échec la stratégie de la peur utilisée par Israël ».

À 15 h, au bar Sous les palmiers, la plage

Le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) et le Théâtre artisanal transgénique (Tat) liront des textes et poèmes en musique pour promouvoir l’accueil des étrangers notamment.

À 17 h 30 à la Galerie des Franciscains

Astrolabe et Voix Voconces liront des extraits de « L’aveuglement », texte de José Saramago, accompagné de musiciens et de choristes qui reprendront la composition de Carl Orff, Carmina Burana.

 

Vidéo insolite. Une "Fête de la peur" à Saint-Nazaire

Publié dans Citoyenneté, Solidarité