Affaire Théo, un rassemblement à Angers samedi - Angers Mag, Angers Télé, Le Courrier de l'Ouest, Ouest France relaient l'info

Publié le par LDH49

Angers Mag - Théo Luhaka, le jeune d'Aulnay-sous-Bois hospitalisé à la suite d'une intervention policière dans son quartier.Angers Mag - Théo Luhaka, le jeune d'Aulnay-sous-Bois hospitalisé à la suite d'une intervention policière dans son quartier.

Angers Mag - Théo Luhaka, le jeune d'Aulnay-sous-Bois hospitalisé à la suite d'une intervention policière dans son quartier.

Rédigé par Yves BOITEAU et Baptiste QUINIOU - Angers, le 15/02/2017 - 19:14 / modifié le 15/02/2017 - 19:55

L'affaire Théo continue d'agiter le pays. Plusieurs organisations appellent à un rassemblement national à Paris samedi contre les violences policières. A Angers, la Ligue des Droits de l'Homme appelle à une mobilisation simultanée, place du du Ralliement. Tandis que des incidents ont eu lieu à la Roseraie ces deux derniers soirs.

L’affaire secoue la France depuis maintenant deux semaines. Quatre policiers ont été mis en examen le 5 février dernier pour violences volontaires en réunion, et l'un d'entre eux également pour viol, à la suite de l'interpellation trois jours plus tôt d'un jeune de 22 ans, dans le quartier de La Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Hospitalisé depuis, Théo Luhaka s’est vu prescrire soixante jours d’incapacité totale de travail. Il souffre notamment de graves blessures dans la zone rectale, consécutives à l'utilisation d'une matraque télescopique. Viol ou pas ? Sans attendre la qualification que retiendra au final la justice, la question nourrit la polémique et les tensions. Saisie, l’IGPN (Inspection générale de la Police nationale) a retenu à l'issue de son enquête, le caractère non intentionnel du geste du policier incriminé. Mais le juge d'instruction n'a pas suivi ces conclusions et requalifié les faits, considérant que les éléments pouvaient être constitutif d'un viol. Les quatre fonctionnaires de police ont été suspendus administrativement.

Depuis ces événements, plusieurs dizaines de rassemblements plus ou moins violents ont eu lieu en France, conduisant à près de 250 interpellations. A Angers, des incidents se sont déroulés lundi soir puis mardi soir dans le quartier de la Roseraie. Lundi, plusieurs véhicules de particuliers ont été incendiés et des jeunes ont pris pour cibles des véhicules de police, mais aussi des bus et le tramway. Mardi soir, de nouveaux jets de projectiles ont été commis contre des fonctionnaires de sécurité. Conséquence directe, un homme de 35 ans a été condamné à une contrainte pénale ce mercredi par le tribunal correctionnel d'Angers, pour tentative d'incendie (sur un arbre de la place Jean XXIII). Plusieurs mineurs ont aussi été placés en garde à vue.

"Les faits qui se sont produits à Aulnay-sous-Bois sont graves"

C’est dans ce contexte que la Ligue des Droits de l'Homme de Maine-et-Loire (LDH) a pris l'initiative de lancer un appel à un rassemblement pour samedi prochain, place du Ralliement. Une façon de relayer à Angers la mobilisation qu'elle organise le même jour place de la République à Paris, aux cotés notamment du Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) ou encore la CGT. "Les faits qui se sont produits à Aulnay-sous-Bois sont graves, justifie la LDH 49. Le déni par les autorités policières, les déclarations racistes qui en ont suivi sont inacceptables. Inacceptables pour les premiers visés, qui supportent quotidiennement des contrôles dont chacun sait qu’ils n’ont qu’un très lointain rapport avec la réalité de la délinquance. Inacceptables pour toutes celles et ceux qui souhaitent bénéficier d’une police respectueuse des personnes et de leurs droits, garante des libertés et de la sécurité publique. Inacceptables, enfin, pour la police elle-même, dont l’honneur est entaché par ces comportements."

Affaire Théo, un rassemblement à Angers samedi - Angers Mag, Angers Télé, Le Courrier de l'Ouest, Ouest France relaient l'info
Affaire Théo, un rassemblement à Angers samedi - Angers Mag, Angers Télé, Le Courrier de l'Ouest, Ouest France relaient l'info
Affaire Théo, un rassemblement à Angers samedi - Angers Mag, Angers Télé, Le Courrier de l'Ouest, Ouest France relaient l'info
Affaire Théo, un rassemblement à Angers samedi - Angers Mag, Angers Télé, Le Courrier de l'Ouest, Ouest France relaient l'info
Affaire Théo, un rassemblement à Angers samedi - Angers Mag, Angers Télé, Le Courrier de l'Ouest, Ouest France relaient l'info