Solidarité avec les victimes à Alep

Publié le par LDH (Appel national)

A l’heure où les forces gouvernementales syriennes sont en train de prendre le contrôle de la quasi-totalité de l’Est de la ville d’Alep, des dizaines de milliers de civils doivent être protégés de toute urgence.

Les événements des dernières 24 heures indiquent que des civils vivant dans ces secteurs seraient victimes d’actes de représailles commis par les forces loyales au gouvernement syrien : détention arbitraire, torture, disparition forcée et exécutions extrajudiciaires. Le Haut-Commissariat de l’ONU (HCDH) aux droits de l’homme dénonce l’exécution d’au moins 82 civils, dont 11 femmes et 13 enfants, par les forces pro-gouvernementales.

« Nous avons été informés que des forces pro-gouvernementales ont pénétré dans des habitations et tué les civils qui s’y trouvaient, y compris les femmes et les enfants », a dit le porte-parole du HCDH, Rupert Colville.

Aujourd’hui, les blessés ne peuvent pas être évacués, et ceux qui essayent de fuir risquent leur vie.

Nous demandons que :

  • Les parties au conflit autorisent les civils, s’ils le souhaitent, à quitter la ville sans restriction et en toute sécurité, et que leur évacuation soit facilitée.
  • Un accès humanitaire soit garanti pour que l’aide dont ont besoin les civils puisse être acheminée.
  • Les bombardements cessent.
  • Des observateurs puissent assurer le respect des droits humains et du droit international humanitaire.

Nous vous appelons à venir nombreux
pour exprimer votre solidarité avec les civils d’Alep.
Soyons nombreux. Soyons solidaires.
Montrons au peuple d’Alep qu’il n’est pas oublié

Paris, le 14/12/2016

Bernard Guetta s'exprimait ce jour sur France Inter :