L’étouffement de la société civile en Egypte – L’UE doit tenir ses engagements politiques

Publié le par LDH49

L’étouffement de la société civile en Egypte – L’UE doit tenir ses engagements politiques
Lettre conjointe
Bruxelles, 20/12/16 - A l’occasion de la réunion ministérielle entre l’Union européenne et la Ligue arabe ce mardi 20 décembre au Caire, EuroMed Droits et 15 autres associations de la société civile ont adressé une lettre aux autorités européennes et aux Etats membres, les exhortant de prendre des mesures immédiates pour contrer la répression grandissante et l’étouffement par les autorités égyptiennes des organisations de la société civile et des défenseurs des droits humains en Egypte.

Les 16 organisations rappellent les derniers épisodes de violences à l’encontre des associations civiques et des défenseurs des droits humains ; loi sur les ONG, nombreuses interdictions de voyager, gel des avoirs... le harcèlement à l’encontre des défenseurs des droits humains n’a jamais été aussi prononcé.

 Pour EuroMed Droits et ses partenaires, l'UE et les États membres doivent envoyer un message clair à l'Egypte afin de mettre un terme à ces pratiques répressives. La conclusion des priorités du partenariat UE-Égypte doit dépendre de l'acceptation par l'Egypte d'un véritable engagement dans le texte pour travailler avec la société civile conformément au droit international des droits de l'homme et la Constitution. L’Egypte doit fournir aux ONG l'espace nécessaire pour leur bon fonctionnement...

Plus d’information dans notre lettre conjointe