Banalisation des expulsions vers l'Afghanistan, le Soudan, l’Érythrée ...

Publié le

Automne 2008, puis automne 2009, le gouvernement français, en partenariat avec le gouvernement britannique, tente d’expulser des Afghans arrêtés à Calais vers l’Afghanistan par des vols coorganisés par les deux pays. Le bilan sera maigre au final, avec neuf personnes effectivement expulsées à l’automne 2009. La mobilisation associative a été importante, et des verrous juridiques ont empêché la plupart des expulsions.

Sept ans plus tard, un accord de réadmission est signé entre l’Union européenne et l’Afghanistan pour faciliter les expulsions, sans trop susciter de protestations.
 La Cour Européenne des Droits l’Homme (CEDH), pourtant garante du respect de la Convention européenne des droits de l’homme, ne remplit pas son rôle

Voir en ligne l'article édifiant "De la banalisation" sur le site