La préfecture suspend l'expulsion d'une famille à Beaucouzé, comme le demandait la LDH

Publié le

Vendredi dernier nous annoncions le risque qu'une famille se retrouve à la rue ce lundi avec ses trois enfants dont un handicapé. [Voir notre article ici]

Sans juger du contentieux qui l'oppose à Podeliha, nous demandions un sursis pour qu'elle puisse se reloger. Nous avions contacté Podeliha vendredi dernier dans le cadre de la permanence inter-associative 'Droit au logement' de la MJD. L'immobilière n'a pas souhaité échanger avec nous à ce propos au nom de la confidentialité. Elle l'a fait par contre avec M Vincent Boucault, journaliste du Courrier de l'Ouest, qui, bien que ne nous lui ayons pas donné le nom de la famille, a pu être informé des dettes qu'elle avait contractées.

Il en va de même pour la préfecture que nous avions interpellée, avec les coordonnées de la famille cette fois, et qui ne nous avait pas donné de réponse.

Merci donc au Courrier de l'Ouest de nous avoir informé des suites de notre action. Nous serons attentifs au suivi de cette affaire, car il faudra un peu de temps à cette famille pour retrouver un logement. Elle nous affirme ne pas vouloir rester dans son logement actuel et en partir dès qu'elle le pourra.

 

Courrier de l'Ouest du 25/10/2016

Publié dans Droits sociaux