Rassemblement pour dénoncer les crimes commis à Alep

Publié le par FIDH (Fédération internationale des droits de l'Homme)

La FIDH vous invite à rejoindre la vague de rassemblement « Day of Rage » organisée à travers le monde ce samedi 1er octobre pour dénoncer les crimes commis à Alep, en Syrie.

Samedi 1er octobre à 17 heures
devant l’Ambassade de la Russie
40 bd Lannes, 75016 Paris
(métro RER C Henri Martin ou Avenue Foch)

Depuis le cessez le feu, Bachar al-Assad et son homologue russe, Vladimir Poutine, ont intensifié les bombardements aériens en utilisant des munitions extrêmement puissantes, capables de faire s’effondrer des immeubles de plusieurs étages.

Depuis une semaine, Alep est le théâtre de bombardements toujours plus intenses. Ses habitants sont désormais privés d’accès à la nourriture, à l’eau potable et ne peuvent être soignés. L’aide humanitaire, elle-même prise pour cible, ne peut plus accéder à la ville.

La communauté internationale se démarque par sa faiblesse et son inaction. Dimanche dernier, lors d’une session d’urgence au Conseil de sécurité de l’ONU, des États dont la France ont dénoncé la gravité de la détérioration de la situation à Alep et des crimes commis à l’encontre des civils.

Au-delà de ces déclarations, nous demandons que des actes concrets soient pris pour mettre un terme au siège d’Alep et protéger enfin et effectivement les syriens, conformément au droit international humanitaire. Les principaux auteurs de ces crimes de guerre et crimes contre l’humanité devront être traduits en justice.

Day of Rage mobilise des rassemblements similaires à Londres, Washington, Berlin, Tunis, Montréal, Manchester, Buenos Aires, Milan, Amsterdam, Istanbul, Barcelone, etc