Maison d'Arrêt d'Angers: les détenus dénoncent les conditions de détention

Publié le

Le 4 Août dernier dans notre article ‘A l’intérieur des prisons françaises’ nous vous proposions un lien vers des photographies qui donnent à voir le quotidien épouvantable des prisons françaises. Certes il ne s’agissait pas de la maison d’arrêt d’Angers. Mais celle-ci est à la fois vétuste et surpeuplée (362 détenus pour 270 places). La mutinerie des prisonniers d’hier à Angers est tout sauf une surprise en cette chaleur de fin d’été. Ceux-ci ont refusé pendant quelques heures de regagner leur cellule pour alerter l'opinion sur leurs conditions de détention. l'un d'eux a déclaré par téléphone à la rédaction d'Ouest Fance "Les conditions sont devenues inhumaines. Même un chien ne vivrait pas ici".

Effectivement ici comme ailleurs les conditions de détention des détenus sont déplorables et souvent les conditions de travail des personnels ne sont pas satisfaisantes.

Dostoïevski écrivait « On peut juger du degré de civilisation d’une société en entrant dans ses prisons ». Jean Marie Delerue, ex-contrôleur général des lieux de privation de liberté, déclarait : « La prison punit bien au-delà de ce qu'elle doit. Il faut trouver un équilibre entre la sécurité de la société et les droits fondamentaux des détenus. Je ne supporte pas l'indifférence des autorités publiques ».

Publié dans Prisons