Badinter et les réfugiés : "pas un acte de générosité, une obligation"

Publié le

Le 12 septembre 2015, Robert Badinter s'exprimait sur Europe 1.

C'est un rappel du droit.

"Ce n’est pas un acte de générosité, c’est une obligation internationale pour la France. Ça n’est pas comme tendre la main à ceux qui n’auraient pas la condition de réfugié : le réfugié, lui, est bénéficiaire de la protection internationale que nous lui reconnaissons et que nous lui devons. Arrêtons de faire comme si c’était un acte de générosité inouïe, c’est une obligation internationale à laquelle la France a souscrit", a rappelé Robert Badinter, interrogé par David Abiker dans l'émission "C'est arrivé cette semaine".