Trois Paroisses: renvoi d'audience ce mardi 03 mai à 9h30

Publié le par les habitants de la maison des Trois Paroisses

Aujourd'hui, mardi 03 mai 2016 à 9h30, nous, les habitants de la maison des Trois paroisses sommes en audience au nouveau tribunal d'instance, 39 Boulevard Pierre de Coubertin à Angers.

Nous sommes défendus par Monsieur l'avocat Denis Seguin, et nous sommes soutenus par nombre d'habitants d'Angers et ses quartiers comme par de multiples associations et collectifs (Pas Sans Nous, AJR, CSSP, LDH, collectif Interquartiers49, commission Roms, Secours catholique, Voix des femmes, l'étincelle, et bien d'autres encore).

Nous espérons que le juge ordonnera des délais renouvelables jusqu'à ce que nous puissions bénéficier de vrais propositions de logement conformément à nos demandes. Des demandes qui n'ont jamais obtenues de réponses.
L'idéal étant pour nous, de pouvoir continuer à nous reconstruire dans la maison où nous vivons, celle des Trois paroisses.

Nous ne comprenons pas l'attitude du Conseil départemental du Maine et Loire et de son président qui s'acharne à vouloir nous expulser coûte que coûte sans aucune bienveillance. Nous réclamons une contractualisation de l'habitation, alors que lui, il réclame le concours à la force publique si nécessaire. Le responsable de l'agglomération d'Angers avait auparavant aussi réclamé notre expulsion. Toute source d'électricité avait d'ailleurs été coupée.
Pourquoi autant de violence, pourquoi autant de contradiction d'institutions qui, dans leur beaux discours, parlent de solidarité mais dans le fait contribuent à la misère ?
Déjà, l'huissier avait indiqué de fausses allégations, les institutions concernées avaient véhiculé des stéréotypes discriminants, et en plus, nous devons subir la précarité la plus totale.

Cependant, nous sommes concentrés sur la scolarité de nos enfants et la recherche de travail.
Surtout, nous sommes heureux qu'un prochain enfant naisse ce matin. En effet, l'une des habitantes, enceinte, a subi une agression à la sortie d'un magasin d'Angers la semaine dernière, victime d'un racisme ordinaire le plus abject.
Ce matin à l'heure où nous vous écrivons, un nouvel habitant va peut être bientôt arriver. Ce bébé, nous le protégerons avec bonheur. Protégez le avec nous !

S'il vous plaît, faîtes partager cette pétition pour qu'elle soit signée par le plus grand nombre. Nous ne lançons aucune campagne de financement. Nous demandons juste un maximum de soutien face au refus de la misère et du mépris des êtres humains.
Nous demandons l'arrêt des procédures d'expulsion, un dialogue avec les responsables institutionnels, et l'assurance qu'aucun concours de la force publique n'aura lieu contre les femmes et les enfants de notre maison.

Merci à vous tous pour votre compassion et votre attention. Faîtes qu'il y ait un maximum de signataires !

Les habitants de la maison des Trois paroisses

Trois Paroisses: renvoi d'audience ce mardi 03 mai à 9h30

Publié dans Droits sociaux