Droits des femmes : l'avortement

Publié le par LDH49

Communiqué LDH

Paris, le 4 octobre 2013

Une dangereuse contradiction

La LDH salue le lancement, par le ministère des Droits des femmes, d’un site officiel destiné à informer les femmes sur un droit qui leur est garanti par la loi : le droit à l’avortement (www.ivg.gouv.fr). Ce site est une réponse très opportune aux attaques répétées des anti-avortement, et à l’offensive virulente des idées familialistes et traditionalistes.


Or dans le même temps, le ministère de la Santé poursuit la politique de concentration et de restructuration hospitalière engagée par les gouvernements précédents, menée sous contrainte budgétaire plus que dans la perspective d’une politique nationale de santé. L’hôpital doit désormais obéir à des critères de productivité, et de rentabilité et ne remplit plus sa mission de service public.


La conséquence directe, pour les femmes, est la diminution de l’offre de soins médicaux en matière d’IVG. La situation est particulièrement difficile en Île-de-France, où se pratique le quart des IVG recensées sur l’ensemble du territoire. Ainsi, la décision d’interrompre le processus de reconstruction de la maternité des Lilas et de son centre d’orthogénie, qui pratique plus d’un millier d’avortements par an, nous inquiète vivement. Nous soutenons la résistance des femmes très nombreuses, du personnel médical, des associations et des élus.


La loi Veil définissait l’IVG comme un service public de proximité. La rentabilité ne peut prévaloir sur le bien-être des femmes et sur la qualité des soins. Nous demandons au gouvernement l’application effective de la loi et le respect des droits des femmes, tous les droits, rien que les droits.